Show Navigation

Makis péruviens au quinoa

Le 11 février 2016

Quand je réfléchis à la composition d’un menu devant être servi lors d’un événement particulier, je recherche un certain un équilibre. Je n’y arrive pas toujours, mon enthousiasme m’emporte souvent bien au-delà du raisonnable et je me retrouve souvent en fin de soirée avec pas mal de nourriture sur les bras. Mais je m’améliore ! Et pour un diner de Saint-Valentin, j’avais envie de faire la part belle au dessert. Donc l’entrée et le diner se devaient de ne pas être trop lourds. Pour l’entrée, avec ces petits choux salés à la betterave, je crois que c’est bon. Pour le plat, j’ai voulu quelque chose d’un peu fun à préparer et à manger à deux : des makis. Mais pas n’importe quels makis non, des makis péruviens. Une fusion entre le Japon et le Pérou. C’est-à-dire des makis avec du quinoa et de l’avocat, mais aussi avec du saumon mariné dans une sauce au citron vert, mirin, gingembre, soja… Dans ma recette j’utilise du saumon fumé, mais vous pouvez tout aussi bien utiliser du saumon frais ! D’ailleurs si vous hésitez encore sur le choix de votre saumon lors de vos courses, rappelez-vous, je vous avez donné des conseils ici.

 

Makis péruviens 2

 

Peut-être trouvez-vous cette fusion étrange. Mais en fait, c’est tout à fait normal ! On ne le sait pas toujours mais il y a au Pérou une importante communauté japonaise, qui a fortement influencé la cuisine péruvienne. On trouve donc de nombreux plats péruviens aux consonances asiatiques, avec du citron vert, de la sauce soja, du gingembre, etc.

 

Makis péruviens 4

 

Attardons-nous un peu sur le quinoa, cette petite graine blonde chérie par tous les adeptes de cuisine healthy, et de tous ceux qui mangent gluten-free. Contrairement à ce qu’on pourrait croire au premier abord, le quinoa n’est pas une céréale mais un cousin de la betterave et de la blette. Pendant longtemps, le quinoa était d’ailleurs cultivé pour ses feuilles, proches des épinards. Mais ce sont bien les graines qui nous intéressent aujourd’hui, non seulement parce qu’elles sont très agréables avec leur petit goût de noisette, mais aussi (et surtout !) parce qu’elles sont très riches en acides aminées, et donc excellentes pour la santé.

 

Ce que j’ai toujours trouvé problématique avec le quinoa, c’est la cuisson. Si on suit les conseils donnés sur le paquet, et même sur internet, on se retrouve avec des graines encore un peu croquantes, pas toujours bonnes, qui attachent au fond de la casserole. Et puis j’ai écouté l’émission On va déguster sur France Inter sur le Quinoa. Et la, miracle ! Jean-Philippe Derenne a livré sa méthode infaillible pour un quinoa parfait : une cuisson au four. 50 minutes à 180°C dans trois fois son volume d’eau. Depuis, plus de problème !

 
Makis peruviens 6
 


 

Recette

Adaptée du livre Ceviche aux éditions Marabout

 

Ingrédients – Pour 2

 

Pour le maki :

150 g de quinoa cru

eau

des graines de sésame noires

1 avocat

3 tranches de saumon fumé

4 feuilles d’algue nori (feuilles à maki)

 

Pour la marinade :

1 gousse d’ail

1 morceau de gingembre frais de 5 cm

100 mL de jus de citron vert

2 cc de mirin

2 cc de jus d’orange frais

1/2 cc d’huile de sésame

1 cs de sauce soja

 

Faites cuire le quinoa :

Préchauffez le four à 180°C.

Rincez le quinoa abondamment. Versez le dans un plat allant au four, dans 3 fois son volume d’eau.

Sortez-le au bout de 50 minutes puis laissez-le refroidir. Mélangez-le avec les graines de sésame noires.

 

Préparez la marinade :

Pelez et coupez le gingembre en deux, ainsi que la gousse d’ail. Plongez-les dans le jus de citron vert. Laissez infuser environ 10 minutes puis retirez-les.

Ajoutez le reste des ingrédients.

 

Préparez les makis :

Coupez l’avocat et le saumon en lamelles.

Versez les lamelles de saumon dans la marinade.

Disposez un morceau de film plastique sur la natte en bambou servant à rouler les makis.

Mouillez vos mains puis répartissez environ 1/4 du quinoa sur le film plastique, en laissant une marge d’un centimètre sur le bord supérieur de la natte.

Posez une feuille d’algue nori sur le quinoa, côté brillant sur le dessous. Disposez de l’avocat et des lamelles de saumon sur l’algue, dans le sens de la longueur, à environ 2 cm du bord inférieur.

Roulez en serrant bien, tout en retirant le film plastique.

Coupez le rouleau en 6 makis.

Répétez 3 fois.

Tweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on FacebookShare on Google+Pin on Pinterest
 
  1. Ils sont joliment réussis tes makis !

  2. Contes et Délices

    C’est une très chouette idée ! Tes makis sont irrésistibles 🙂

  3. elles sont tops tes photos ! ces makis ont l’air délicieux

  4. Mélina & Chocolat

    Super sympas tes makis ! J’adore l’idée d’utiliser du Quinoa !

  5. Il va falloir que j’essaie cette cuisson du quinoa, parce qu’ avec la cuisson indiquée sur les paquets, effectivement ça colle et ce n’est pas bon du tout je trouve. Très jolis makis !!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.