Show Navigation

Petits choux salés à la chantilly de betterave

Le 9 février 2016

J’ai beaucoup hésité avant de choisir le thème de cette semaine. Tout le monde est au courant, dimanche prochain c’est la Saint-Valentin. Et la Saint-Valentin et moi, ça ne fait pas vraiment deux. Ce n’est pas une fête qui me dérange tant que ça car, après tout, que peut-on réellement reprocher à une fête qui célèbre l’amour ? Oui, oui, je sais, son côté outrageusement commercial, artificiel, stéréotypé, tombé de nul part… autant de raisons qui ont fait que je ne l’ai jamais réellement fêtée. Mais plus j’y pense ces temps-ci, à l’heure où broyer du noir est une activité collective quasi-quotidienne, plus je me dis que j’ai peut-être tort de rejeter une fête qui célèbre des émotions positives.

Alors j’ai fait mes petites recherches pour en savoir plus sur les origines de la Saint-Valentin. Parce que vraiment, je n’en avais aucune idée. Et voici ce que j’ai trouvé : la Saint-Valentin est une fête laïque ayant pour origine l’Angleterre. Sur cette île, on célèbre les amoureux le 14 février depuis au moins le XIVe siècle car on pensait que c’était ce jour que les oiseaux choisissaient pour s’accoupler (ah c’est moins romantique d’un coup hein !). C’est une fête laïque, même si elle porte le nom du Saint qu’on célébrait ce jour-là. Et puis cette coutume s’est répandue dans le reste du monde au cours de ces dernières décennies, un peu comme Halloween.

 

Petits choux betteraves 3

 

Chaque pays a développé ses variantes autour de la célébration de la Saint-Valentin. Ainsi en Amérique du Nord, contrairement en Europe, il est normal d’envoyer des cartes à plusieurs personnes. Ce n’est donc pas uniquement les couples qu’ils célèbrent, mais « l’amour » dans sa globalité. Bon, sauf qu’il est aussi traditionnel pour un élève d’envoyer une carte à sa maîtresse…. Mais passons. Je crois que c’est au Japon que les traditions sont les plus éloignées des nôtres : le 14 février, les femmes offrent des chocolats à leurs amoureux mais aussi, par politesse, à leurs collègues masculins. Ah oui, j’ai oublié de vous le préciser : la Saint-Valentin a été introduite au Japon vers la fin des années 1950 par l’industrie des chocolatiers. Et il semblerait que les femmes soient les dindons de la farce. Elles doivent ensuite attendre le white day, le 14 mars, pour recevoir en retour du chocolat blanc, des bijoux ou de la lingerie. Et si elles ne reçoivent rien… c’est qu’elles peuvent dire au revoir à leurs espoirs amoureux.

 

Petits choux betteraves 5

 

Mais revenons à quelque chose de plus simple. Ce que j’aime dans la Saint-Valentin, c’est le dîner. Je l’ai toujours vu comme une version simplifiée du dîner d’anniversaire, comme une répétition. Chez moi, pas de cadeau, pas de carte, pas de traditions particulières mis à part le dîner, de préférence à la maison. Après tout, pourquoi perdre une occasion de bien manger ?

 

Petites fleurs séchées

 

Après une longue réflexion donc, j’ai décidé qu’on célébrerait ensemble la Saint-Valentin sur le blog, autour d’un dîner préparé sur plusieurs articles. Et aujourd’hui, on commence par l’entrée : des petits choux salés fourrés à la chantilly de betterave. On retrouve ces couleurs qui appellent à la douceur, ces saveurs tout en rondeur. C’est simple mais sophistiqué, c’est rapide à préparer et ça reste festif.

 

Petits choux betteraves 1

 


 

Recette

 

Ingrédients – Pour 2

 

Pour la pâte à choux :

30 mL de lait

30 mL d’eau

30 g de beurre

1 oeuf moyen

35 g de farine T45 ou T55

1/4 cc de sel

 

Pour la chantilly de betterave :

120 g de betterave cuite

80 mL de crème fleurette (pas light)

1/2 cc de jus de citron vert

1/2 cc de coriandre en poudre

une pincée de piment en poudre

de la ciboulette fraîche (ou congelée), en morceaux

sel, poivre

 

Préparez les petits choux :

Préchauffez le four à 250°C. Portez à ébullition l’eau, le lait, le beurre et le sel.

Après ébullition, ajoutez hors du feu la farine en un coup. Mélangez bien.

Remettez sur le feu et faites dessécher la pâte pendant 2 minutes tout en remuant constamment. La pâte doit se décoller complètement des parois et former une boule.

Laissez alors tiédir la pâte quelques minutes.

Ajoutez ensuite l’oeuf en mélangeant énergiquement.

Remplissez une poche à douille de la pâte et formez des petites boules sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé.

Baissez le four à 160°C et faites cuire pendant 25 minutes.

 

Passez à la crème Chantilly à la betterave :

Mixez la betterave cuite et égouttée avec la coriandre en poudre, le jus de citron vert, le piment, le sel et le poivre et une cuillère à soupe de crème fleurette jusqu’à obtenir une compote. Réservez.

Montez la crème fleurette en Chantilly à l’aide d’un fouet électrique.

Incorporez la compote de betterave à la crème Chantilly. Réservez.

 

Passez au dressage :

Lorsque les petits choux sont froids, coupez le dessus et mettez les chapeaux de côté.

Fourrez-les de crème Chantilly, de préférence avec une poche à douille si vous en avez une.

Parsemez le dessus de ciboulette, et réservez au réfrigérateur si vous ne les dégustez pas tout de suite.

Tweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on FacebookShare on Google+Pin on Pinterest

Mots clés de cet article :

 

Vous pourriez aimer :

 
  1. ils sont superbes ces petits choux!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.