Show Navigation

Que faire avec un déshydrateur ?

Le 24 octobre 2015

Quand on aime les gadgets, on est vraiment servi en cuisine car les robots et autres ustensiles électriques foisonnent ! On a les classiques : robot patissier, mixeur, blender, râpe à légumes… Les plus spécifiques : sorbetière, extracteur de jus, hachoir à viande… Et les insolites, comme les germoirs électriques ou les déshydrateurs. C’est justement de ces derniers dont je souhaitais vous parler aujourd’hui. Cet article sera donc différent des articles existants sur le blog en cela qu’il ne sera pas question de recette mais de description de produit.

Mais avant de commencer, petit tour de table ! Qui, parmi vous, a déjà entendu parler de déshydrateurs ? Et qui en a déjà utilisé ? Je peux me tromper mais je ne pense pas que vous soyiez bien nombreux. La première fois que j’ai entendu parler des déshydrateurs c’était il y a environ un an. Je venais d’acheter un livre de recette sur le thème de la cuisine crue et en le feuilletant, j’avais pu constater que de nombreuses recettes demandaient l’utilisation de ces fours. Après une rapide recherche sur internet j’en appris un peu plus sur ce qu’était un déshydrateur. Le concept m’intéressait mais j’avais estimé que son coût élevé  (400 €) ne serait pas amorti par la faible utilisation que j’en ferais. J’ai alors rendu le livre de recette et j’ai continué mes aventures culinaires tout en gardant cet appareil dans un petit coin de ma tête.

Alors cet été, quand la société Keimling m’a contactée pour me proposer de tester un de leurs produits, j’ai tout de suite eu envie d’essayer un déshydrateur ! J’ai donc passé quelques semaines à me familiariser avec l’utilisation de ce nouveau four.

Oui car un deshydrateur est en fait un four qui permet de cuire à des températures beaucoup plus faibles que celles auxquelles on est habituées : principalement, autour de 45 degrés. Ce mode de cuisson à faible température permet de conserver la qualité nutritionnelle des ingrédients presque intacte. Les aliments étant déshydratés, ils peuvent se garder longtemps à condition d’être bien stockés.

Quels types de recette peut-on faire avec un déshydrateur ?

Enfait, c’est assez limité. On l’utilise principalement pour faire des fruits et légumes secs mais on peut également préparer par exemple des crackers, des pâtes à pizza alternatives, des tacos, du granola ou encore des barres énergétiques.

Les temps de déshydratation sont longs : selon les déshydrateurs, ils varient entre une dizaine d’heure et 1 à 2 jours. Il est donc impératif de s’organiser à l’avance ! Pour ne pas gâcher de l’énergie, il faut également s’arranger pour remplir tous les étages du déshydrateur.

 
SAMSUNG DIGITAL CAMERA

En pratique, voici comment on procède :

 

1/ S’il s’agit de fruits ou légumes, nettoyez-les puis coupez-les très très finement. Sinon, réalisez vos préparations dans un saladier (crackers, tacos, barres de céréales…).

 

2/ Disposez-les sur les plaques. Vous pouvez les serrer car ils diminueront à la cuisson !

 

IMG_20151024_4657

 

3/ Paramétrez la bonne température et c’est parti pour plusieurs heures de déshydratation !

 

4/ Lorsque le temps est écoulé, sortez-les et stockez-les dans des récipients hermétiques.

 

IMG_20151024_25580

 

5/ Les fruits et légumes déshydratés peuvent être mangés tels quels ou après avoir été réhydratés dans un bol d’eau.

 

Pour résumer, je dirai que les déshydrateurs sont très intéressants pour les personnes suivantes :

Celles qui possèdent un potager et ne peuvent pas consommer l’intégralité de leurs récoltes immédiatement. Avec un déshydrateur, elles disposent d’une méthode de conservation alternative à la congélation tout aussi intéressante.

Celles qui sont adeptes de cuisine crue. Le déshydrateur devient indispensable pour varier les recettes.

Pour le reste des cuisiniers, ceux qui ne répondent pas aux critères précédents, je ne suis pas sûre que ce robot soit fait pour vous. C’esr vrai qu’il est rigolo de déshydrater soit même ses fruits et légumes, mais au vu du prix d’un déshydrateur il faut tout de même en déshydrater un paquet avant que ça ne devienne rentable.

 

Si ce sujet vous intéresse, vous pouvez en apprendre plus en consultant les liens suivants :

http://www.deshydrateur.com/

https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9shydrateur

http://www.keimling.fr/deshydrateurs.html

Tweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on FacebookShare on Google+Pin on Pinterest

Mots clés de cet article :

 

Vous pourriez aimer :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.