Pour faire de délicieux petits pains, l’ingrédient principal est la farine de blé. C’est dans cette matière que l’on retrouve le plus de gluten (il s’agit d’une protéine). Si le marché ne fournissait depuis longtemps que des pains riches en gluten, il propose désormais des produits sans gluten, afin que chacun puisse améliorer son alimentation.

Qu’est-ce qu’on entend par pain sans gluten ?

Le pain sans gluten est fabriqué à partir de farine à très faible teneur en gluten. Parmi eux se trouvent :

  • la farine de sarrasin ;
  • la farine de riz ;
  • la farine de châtaigne ;
  • la farine de maïs ;
  • la farine de quinoa et de soja ;
  • la farine de pois chiche.

Le choix de la farine dépend de votre préférence de cuisson ou de votre recette. Vous pouvez également mélanger ces différentes farines entre elles pour améliorer la saveur et la texture du pain.

Quels sont les ingrédients nécessaires pour fabriquer des petits pains sans gluten ?

Faire du pain sans gluten nécessite de la farine ou plus précisément un mélange de farines, levure chimique, eau et sel. Des ingrédients supplémentaires peuvent être ajoutés à ces produits de base pour faire du pain sans gluten afin d’être plus proche du pain classique. Retrouvez les ingrédients pour réaliser le meilleur pain sans gluten !

La farine

Pour un pain sans gluten réussi, une farine sans gluten à elle seule ne peut pas remplacer la farine de blé. En raison de leur neutralité (farine de riz), de leur saveur (châtaigne, sarrasin, millet), de leur faible indice glycémique (pois chiche, lupin) ou de leur légèreté (fécule de pomme de terre ou de tapioca), il est préférable de les mélanger ensemble. Certains magasins proposent également des mélanges prêts à l’emploi tels que le mélange aux graines de millet et le mélange de sarrasin.

La levure

Pour faire du pain, on utilise de la levure de boulanger. La levure fraîche est un cube d’environ 50 grammes, qui a de très bonnes performances, mais qui a une courte durée de conservation, car c’est un produit vivant. On utilise généralement à la place de la levure de boulanger déshydratée, ce qui est plus pratique, car plus stable. Vous pouvez également utiliser du levain pour reconstituer l’humidité (quinoa ou sarrasin), qui se caractérise par un goût légèrement aigre. La dernière technique, bien sûr, n’est pas conventionnelle : la poudre à lever. Il ne contient pas de levure, mais contient des agents levants couramment utilisés dans les gâteaux salés, les biscuits ou les gâteaux. En ajoutant de la pâte à pain sans gluten, la poudre à lever permet de sauter la phase de levée et donc de gagner du temps !

Les améliorants

De par leur effet combiné et leur forte capacité de rétention d’eau, ils favorisent la douceur et la respirabilité du pain sans gluten. On distingue :

  • le psyllium, petites graines utilisées sous forme broyée pour bénéficier de leur effet épaississant
  • les Gomme de xanthane, gomme de guar ou gomme d’acacia.