L’intolérance au lactose provient d’un déficit en lactase. Le lactose non transformé par la lactase va donc être bloqué au niveau de l’intestin où il va se fermenter entraînant des symptômes digestifs sources d’inconfort.

Qu’est-ce que l’intolérance au lactose ?

L’intolérance au lactose est une gêne ressentie au niveau de l’appareil digestif dû à une consommation excessive de la personne (qui ne peut pas digérer le sucre présent).

Les personnes qui ne produisent pas assez de lactase ne parviennent pas à digérer correctement le lactose et souffrent donc sur le long terme d’une intolérance.

Les divers symptômes d’une intolérance

La gravité des symptômes change en fonction d’une personne à une autre. Aussi, il faut prendre en compte l’activité de la lactase restante et la quantité de lactose qui est absorbée.

Les premiers symptômes apparaissent 30 minutes à 2 heures après l’ingestion de la nourriture contenant du lactose. Ils sont d’autant plus importants s’il s’agit d’un produit laitier liquide et ingurgité rapidement et que la quantité de lactose n’est pas assimilée par l’organisme.

Parmi les symptômes les plus courants de l’intolerance au lactose on retrouve :

  • Les gargouillis intestinaux ;
  • L’excès de gaz ;
  • Le ballonnement abdominal ;
  • Les crampes ;
  • Les douleurs abdominales ;
  • La diarrhée.

Les causes d’une intolérance au lactose

Les causes de l’intolérance au lactose ne sont pas semblables en fonction de l’âge.

L’intolérance chez le nourrisson et l’enfant

Il est rare qu’un nourrisson soit déficient en lactase. Si tel est le cas, il s’agit d’un déficit congénital en lactase.

Chez l’enfant par contre, une intolérance passagère est visible après une gastro-entérite ou une giardiase.

Dans tous les cas, l’activité de la lactase diminue progressivement une fois que la diversification alimentaire se passe.

L’intolérance chez l’adulte

Entre la fin de l’enfance et l’âge adulte, on s’adapte peu à peu à la diversification des aliments. Toutefois, l’intolérance au lactose peut se développer avec l’âge et toucher une grande part de la population adulte.

Pour la plupart des personnes, le seuil de tolérance est élevé pour qu’une consommation non-excessive de produits laitiers n’engendre aucun symptôme.

L’intolérance au lactose peut aussi être suite à une maladie de l’intestin grêle. Elle peut se poursuivre plusieurs semaines le temps que la muqueuse guérisse.

Par contre, il ne faut pas confondre l’intolérance au lactose avec le syndrome de l’intestin irritable. En cas de doutes, vous ne devez pas hésiter à voir un médecin.

Utilisez Lactolérance pour vous simplifier la vie

Il faut savoir que les personnes intolérantes au lactose ne vont plus produire l’enzyme pour assimiler le lactose. Or, une gélule de lactolérance contient suffisamment de lactase pour compenser le manque dans le tube digestif, tout en vous protégeant des symptômes de l’intolérance.

Les bénéfices ?

  • Un confort optimal dans la digestion ;
  • Une disparition des douleurs ;
  • Moins d’embarras intestinaux.

C’est un médicament adapté à l’adulte et à l’enfant de plus de 3 ans, à condition pour ce dernier d’ouvrir les gélules et de dissoudre la poudre dans un peu d’eau avant de manger.