Le food truck est un concept américain qui a le vent en poupe dans le secteur de la restauration rapide. Il s’agit d’un genre de restaurant ambulant qui propose de la nourriture rapide, sur place ou à emporter. Ce stand de nourriture est un concept très moderne très apprécié par les consommateurs. Êtes-vous intéressé par cette activité ? Eh bien, il est important de savoir que lancer son propre food truck n’est pas aussi simple que cela ne parait ! C’est un business comme les autres, il requiert donc de la paperasse et un savoir-faire dans le monde de la restauration. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le sujet.

Qu’est-ce qu’un food truck ?

Un food truck est un concept de restauration mobile qui consiste à proposer de la street-food dans un camion ambulant. Le camion-restaurant passe son temps à sillonner la ville pour proposer aux consommateurs des mets gourmands en vente à emporter ou à déguster sur place, selon les choix.

A l’inverse des enseignes de frites ou de sandwiches rapides, les camion snack français proposent toujours des produits frais, d’une grande qualité, qui disposent d’une certification française faits-maison. C’est ce qui rend les recettes élaborées uniques et originales, offrant un plaisir gustatif comparable aux plus grandes enseignes de restauration gastronomique.

Les food trucks peuvent certaines fois se spécialiser dans une branche spécifique de la restauration : Une boulangerie, un food truck végétarien, un camion à desserts, ou tout simplement être des camions proposant toutes sortes de fast-food.

Vous pourrez y trouver des frites, des burgers, du poulet, des crêpes, des oignons frits, des glaces, des tacos, des pizzas…Bref, une multitude de menu culinaire pour faire languir les papilles.

frite

D’où peut bien provenir cette tendance food-truck ?

La tendance du food truck est un modèle de business qui nous vient tout droit des Etats-Unis. Il s’agit d’une activité de restauration qui séduit de plus en plus d’entrepreneurs en France, surtout les jeunes cuisiniers. Ouvrir son commerce ambulant, est devenu une tendance émergente.

Bien que les fast-foods ne soient pas vraiment un concept innovant, avec l’existence des camions à pizza ou stands de frites. Pour se démarquer, ce genre de business plan opte pour de la nourriture plus saine afin de séduire les consommateurs, et ça marche !

Le food truck est alors aujourd’hui un marché en pleine expansion. Très populaire dans la région de Paris, le concept commence tout juste à se faire la place au sein des plus grandes villes de France.

C’est une expérience qui est enrichissante pour tout professionnel désirant partir dans le lancement de son propre projet.

Toutefois, contrairement à ce que cela puisse paraitre, monter son chaine de restauration rapide dans ce sens n’a rien de facile. Comme tout autre mode de business en gastronomie, l’ouverture d’une restauration ambulante requiert une étude du marché ainsi que des formalités administratives importantes.

restauration rapide

Quelles obligations légales pour lancer un food truck ?

Comme tout autre activité dans le secteur de la restauration, les camions ambulants doivent respecter les règlementations en vigueur. Pour ce faire des formalités administratives et des autorisations sont requises.

Les démarches juridiques

Pour commencer, il faudra procéder à la création d’une entreprise individuelle ou une société, SARL ou SAS. Pour ce faire, il faut :

  • Rédiger un statut ;
  • Ouvrir un compte professionnel pour déposer le capital de l’entreprise ;
  • Figurer dans les annonces légales ;
  • Constituer un dossier d’immatriculation au Greffe du Tribunal de Commerce.

Le carte pour le commerce ambulant

Selon l’article L. 123-29 du code du commerce, un food truck ne peut se déplacer hors de sa ville de résidence sans une carte de commerce ambulant.

Le cout de la carte est de 15 Euros avec une durée de validité de 4 ans. Sa délivrance est sous demande adressée au centre de formalités des entreprises dans votre région : La Chambre de commerce et d’industrie ou la Chambre des métiers et de l’Artisanat.

Les autorisations de stationnement

Les formalités pour l’emplacement du street food en mouvement sont les démarches qui prennent le plus de temps. Il n’est pas possible de s’arrêter partout où vous voulez ! Un accord de la municipalité ou de la préfecture est nécessaire.

Avec la montée en flèche des artisans du secteur, les autorités sont plus réticentes à délivrer de nouvelles autorisations, surtout dans la région Parisienne. C’est un véritable challenge.

Les normes d’hygiène à respecter

Comme tous les restaurateurs, les food trucks ont l’obligation de respecter les normes d’hygiène établies par la Loi.

Très contraignantes, les exigences sanitaires doivent tout de même être suivies à la lettre pour éviter la fermeture de votre activité.

Ouvrir un food truck n’a rien de simple. Cela demande du temps, de l’organisation, une maitrise financière, mais aussi un savoir-faire logistique.