Bien que les goûts et les façons de déguster varient en matière de vin, certaines opérations seront toutefois nécessaires en permanence. Il s’agit entre autres du décantage du vin. En quoi consiste ce processus ? Pourquoi est-il nécessaire ? Qu’est-ce qu’il implique ?

En quoi consiste la décantation du vin ?

Sous l’action de la gravité, certaines couches non miscibles gazeuses ou liquides se séparent. Cette séparation est à l’origine de la décantation. Ainsi, dans un liquide, des matières en suspension peuvent être séparées. Il en est de même pour de nombreux liquides aux diverses opacités dont la mixtion est improbable. En œnologie, décanter un vin consiste à clarifier une bouteille chemisée. En d’autres termes, la décantation est l’opération durant laquelle le vin est séparé de l’épais dépôt qui s’est formé au fond de la bouteille au fil des années. Si vous souhaitez en savoir plus sur tout ce qui touche au vin, notamment sa conservation la préparation et le service de votre vin, rendez-vous sur un site spécialisé.

Pourquoi est-il nécessaire de décanter le vin ?

En vieillissant, les tannins ainsi que les substances qui donnent sa couleur au vin, se détachent et se déposent. La lie alors formée, constitue un frein à une bonne dégustation. Ne vous y trompez pas, le dépôt dans une vieille bouteille de vin est un signe de qualité. En séparant le vin de la lie, l’opération de décantation permet de l’ouvrir. Effectivement, une fois en contact avec l’air, le vin développe ses arômes. Ces derniers peuvent enfin se manifester librement et révéler toute leur subtilité après avoir été longtemps étouffés par l’épais corps tannique.

Pour les besoins de l’opération, le vin est transvasé de sa bouteille à une carafe adéquate. Durant ce processus, le vin est aéré. Les odeurs désagréables ayant éventuellement pu passer au travers du bouchon en liège s’évaporent alors. Un décantage réussi implique une certaine méthodologie.

pourquoi-decanter-faut

Les étapes importantes

Il s’agit de tout un cérémonial grâce auquel vous obtenez un vin sans lie et prêt à être dégusté. Ces étapes sont donc nécessaires et nécessitent une certaine minutie ainsi qu’une carafe à décanter.

  1. Relevez délicatement la bouteille et essuyez-la,
  2. Laisse-la debout 24 heures durant avant de l’ouvrir. La lie se déposera alors bien au fond,
  3. Ouvrez la bouteille avant de vous mettre à table et fixez un bec verseur à l’extrémité du goulot,
  4. À la lumière, faites couler le vin délicatement, le long de la paroi de la carafe,
  5. Evitez les mouvements brusques durant l’opération,
  6. Coupez la capsule, ouvrez la bouteille et essuyez le goulot,
  7. Arrêtez le transvasement quand vous remarquez que la lie approche du goulot.

Les outils nécessaires à l’opération

Pour faciliter le transvasement, vous pouvez munir votre carafe d’un développeur aérateur universel. Vous pouvez opter pour une carafe à bouchon si l’aération risque de nuire à la délicatesse de votre vin. Elle pourra être bouchée immédiatement après le transvasement.

Un vin extrêmement vieux et plus délicat ne survivrait pas à l’opération décrite ci-dessus. Il est recommandé de le laisser décanter en bouteille puis de passer directement à la dégustation en vous servant d’un verseur de même qu’un verre explorateur. Lorsque vous effectuez soigneusement et délicatement un décantage, le vin est lentement remis au goût du jour. Vous pouvez alors le servir et constater sa clarté ainsi que l’absence de sédiments dans votre verre de dégustation.