Quel délice qu’un bon petit mojito à déguster frais et en compagnie agréable ! Cependant, quand on veut le préparer soi-même, avec le meilleur résultat possible, cela devient délicat. Pour les ingrédients, la liste est rapide à faire sans risque d’erreur. La composition n’est pas très compliquée, à première vue. Un peu de menthe fraîche, de citron frais pressé, de sucre (brun de préférence), d’eau gazeuse et du rhum, et le tour est joué. Mais cela devient sibyllin, quant au choix du rhum à préférer pour ce genre de cocktail, pour obtenir une saveur en bouche fabuleuse. Quel rhum choisir, pour, en effet, qu’il se marie au mieux avec les autres ingrédients et en révéler tous les arômes, même les plus subtiles, de l’amalgame ?

 

Pour cette sélection cornélienne, il faut connaître un peu quelques différences existantes sur le rhum. Le rhum, à la base, est une eau-de-vie américaine.

 

Manières différentes de consommer du rhum

 

jeune, il est alors dit « rhum blanc » ;

 

vieilli en fût, à l’inverse, c’est quand il est dit « rhum vieux » ;

 

et épicé, il est alors nommé « rhum ambré », car une légère coloration apparaît.

 

Il faut savoir aussi, qu’il peut être baptisé agricole quand la transformation s’effectue partir de la canne à sucre, ou intitulé industriel, si la fabrication fait intervenir de la mélasse.

 

Pour réussir un cocktail, tel que le mojito, il est indispensable que le goût de l’alcool ne recouvre pas les autres ingrédients et les laissent s’exprimer. Tout cet ensemble doit s’équilibrer et laisser dévoiler au niveau du palais un goût agréable, harmonieux, voire divin. Un rhum trop fort, trop vieux, n’est donc pas judicieux, car il sera le seul à ressortir, au final, pour les papilles, recouvrant la fraîcheur de la menthe et la douce acidité du citron.

 

Le plus approprié est certainement le rhum cubain. Et il y a deux raisons de même importance. Tout d’abord, parce qu’il est léger et s’assortira parfaitement aux restes du mélange, sans dénaturer le cocktail, mais aussi parce que le mojito est, tout simplement, originaire de Cuba, où il est apparu dans les années 1910.

 

Donc, au final, même si n’importe quel rhum pourrait sûrement permettre d’obtenir un mojito passable voire correcte, le meilleur rhum pour faire un mojito exceptionnel est le rhum cubain à n’en pas douter. Son goût plus neutre en fait le partenaire parfait des cocktails et tout particulièrement du mojito !

 

Quelle marque de rhum ?

 

La meilleure marque de rhum pour le mojito reste Havana Club et Bacardi, fortement appréciés par les barmans pour créer un mojito de qualité. On note également les marques de Old Nick; Saint James ou Captain Morgan.