Sélectionner une page

Apprécié pour ses valeurs énergétiques et surtout pour son goût, le miel est un produit naturellement sucré dont les bienfaits pour la santé sont reconnus par tous. Le miel intervient dans la composition d’une multitude de recettes alimentaires, cosmétiques et thérapeutiques. Il est tout aussi possible de le prendre sous forme de dessert seul ou mélangé avec du jus et des céréales. Si vous ignorez tout des bienfaits que peut vous procurer le miel, votre découverte commence ici.

Les caractéristiques nutritionnelles du miel

En dehors des 22 % d’eau contenue dans le miel, ce dernier contient trois sucres : le glucose, le saccharose, le fructose. Généralement, on le conseille aux personnes qui ont une activité physique intense et aux diabétiques du fait de son indice glycémique plus faible comparé à celui du sucre brut. Les diabétiques peuvent en effet  consommer le miel en faible quantité. Vous découvrirez sur apis-civi.paris d’excellents miels de table provenant de plusieurs espèces de fleurs au pouvoir sucrant avéré. Rappelons que le pouvoir sucrant propre au miel lui vient du fructose. Par ailleurs, l’autre raison pour laquelle le miel est fortement consommé est qu’il renferme une multitude de minéraux et de vitamines très bénéfiques pour l’organisme.

Le miel est une source alimentaire d’antioxydants

Le miel contient une grande quantité de flavonoïdes, une catégorie d’antioxydants qui lutte efficacement contre la survenance des maladies neurodégénératives, des maladies cardiovasculaires ou encore contre le cancer. Dans ce contexte, il est capable de revitaliser le corps humain et de renforcer la régénération cellulaire. Les spécialistes conseillent de consommer du miel légèrement ou très foncé. Cette couleur de miel est généralement issue du sarrasin ou du tournesol. On retiendra donc que la capacité antioxydante du miel est aussi élevée que celle des fruits et légumes.

Le miel, un puissant antibactérien

Plusieurs caractéristiques font du miel un antibactérien méconnu par la plupart de ses consommateurs. Il s’agit en premier de sa viscosité qui empêche l’oxygène de s’y dissoudre. C’est cette viscosité qui permet au miel de se débarrasser de l’eau contenue dans les tissus enflammés. La deuxième caractéristique est sa faible concentration en protéines et enfin son bas pH.  Concrètement, la consommation du miel empêche la fixation et la prolifération des cellules bactériennes dans les cellules épithéliales présentes dans l’intestin. Aussi, les sociétés traditionnelles ont -elles toujours utilisé le miel pour ses propriétés anti-inflammatoires afin de traiter l’ulcère gastrique et une multitude d’autres affections gastro-intestinales jugées mineures. Le miel consommé avec une certaine fréquence permet également de limiter, voire éliminer la prolifération des bactéries qui se logent dans les voies urinaires.

La consommation du miel protège la flore intestinale

Le miel contient des prébiotiques qui participent au maintien de la microflore intestinale. Cela signifie qu’après consommation du miel, la catégorie de glucides appelés prébiotiques demeure non assimilée dans l’organisme. L’écosystème intestinal ainsi maintenu grâce aux prébiotiques contribue pour beaucoup au renforcement du corps humain et à sa croissance. Il rend les bifidobactéries et les lactobacilles plus viables et plus actifs.

Le miel possède des vertus thérapeutiques

Très peu de gens savent qu’en butinant sur des fleurs, le corps de l’abeille récupère les propriétés des plantes et les transfert dans le miel produit. C’est pour cela qu’une abeille qui butine à proximité d’une fleur aux propriétés cicatrisantes produira un miel à la vertu cicatrisante. Il existe d’ailleurs plusieurs variétés de miel avec un fort pouvoir cicatrisant qui leur permet d’accélérer la cicatrisation des plaies.

Selon les propriétés des plantes et fleurs butinées par les abeilles, il existe des miels utilisés pour adoucir et calmer le mal de gorge. C’est dans le même ordre d’idée qu’on en utilise pour soigner traditionnellement les verrues, les furoncles et les boutons. Enfin, on retrouve de plus en plus le miel dans la liste des ingrédients de nombreux produits cosmétiques du fait de sa capacité à conférer à la peau plus de douceur.