Connaissez-vous le skyr ? Cette spécialité laitière islandaise à mi-chemin entre le yaourt et le fromage blanc a été apportée par les vikings Norvégiens il y a plus d’un millénaire. Le skyr est fabriqué grâce à la fermentation du lait écrémé avec des bactéries lactiques. Sa texture est très onctueuse, pourtant son pourcentage en matière grasse est très faible, ne dépassant pas les 2 %. Voici comment le fabriquer.

La recette pour faire un bon skyr

Riche en protéines (9 à 10 grammes par pot) et plutôt rassasiant, le skyr est de plus en plus courant en France. Le souci, c’est que de nombreux industriels prétendent que leur skyr est bio, sans qu’il ne le soit vraiment. Le skyr bio, comme cela est expliqué sur les2vaches.com, doit être préparé avec seulement deux ingrédients : du lait écrémé bio et des ferments lactiques. Il n’est donc pas très différent du yaourt en termes de préparation.

Voici les étapes à suivre pour un skyr bio fait-maison :

  • réchauffer le lait écrémé à 90°,
  • laisser refroidir,
  • rajouter les ferments lactiques,
  • bien mélanger avant de passer à la centrifugeuse,
  • égoutter petit à petit le lait pour avoir la texture onctueuse,
  • laisser refroidir et c’est fini.

recette skyr bio

Les bienfaits du skyr

Outre son onctuosité, ce produit laitier traditionnel islandais présente de nombreux bienfaits :

  • 2 à 3 fois plus riche en protéines que le yaourt classique,
  • un peu plus riche en protéines que le fromage blanc,
  • riche en calcium,
  • faible en lactose,
  • faible en sucre,
  • très faible en matière grasse.

Qui peut déguster du skyr ?

En principe, tous ceux qui peuvent consommer des produits laitiers peuvent déguster le skyr. Résolument healthy, sa richesse nutritionnelle en fait un aliment idéal pour les végétariens. Cette spécialité est également intéressante pour les personnes âgées avec un faible appétit. Ceux qui suivent un régime pour surveiller leur ligne ou pour perdre du poids l’apprécient également pour son côté coupe-faim et sa teneur négligeable en matières grasses. Cela étant dit, il contient un peu plus de matières grasses que le yaourt grec. Le skyr est aussi un aliment que de nombreux nutritionnistes recommandent aux sportifs.

Comment savourer un bon skyr ?

Le skyr est un aliment que l’on peut déguster à tout moment de la journée, quoique les spécialistes de la diététique recommandent un seul pot par jour. Même s’il est déjà assez bon pour certains dans sa forme brute, les Islandais ont l’habitude de l’agrémenter de morceaux de fruits et de flocons de céréales au petit déjeuner. On peut également en faire un dessert, mais de préférence après un repas léger.

Comme le skyr n’est pas très différent du fromage tendre, il peut être utilisé en lieu et place de cet ingrédient dans la préparation de certaines recettes comme celle d’un cheesecake, d’un moelleux ou encore d’une quiche.

Très peu calorique et procurant un effet de satiété, il peut également se consommer en petite quantité entre les repas, nature ou juste avec une touche de miel. Pour les sportifs, il se consomme avant ou après l’effort.