La cuisine créole est agréée par bon nombre de personnes aujourd’hui. Dans les pays d’Europe et d’Amérique, il n’est pas rare de compter ses mets dans certains restaurants renommés. Savoureuse et dotée de recettes délicieuses, cette cuisine est le reflet de plusieurs peuples et de plusieurs origines. Voici d’où viennent les différentes influences des mets créoles !

Origine de la cuisine créole

Étymologiquement, le mot « créole » vient du latin « craire » qui signifie « élever » ou « nourrir ». Il fait référence à une personne née au sein des colonies et ayant des origines européennes. Le mot créole peut désigner aussi bien un nom ou un adjectif qualificatif en fonction de son contexte.

Selon de nombreux experts de la culture, le mot aurait des racines portugaises et espagnoles. À l’origine, il était uniquement attribué aux personnes vivant dans un pays créole et ayant des ascendants européens. Au fil du temps, le terme désigne l’ensemble de la population noire. Aujourd’hui, le mot créole est attribué à la langue parlée dans la région et même, à un type spécifique de gastronomie.

Généralement, les plats créoles se retrouvent principalement aux lieux suivants :

  • la Guyane et la Louisiane ;
  • les Antilles et les Seychelles ;
  • l’île Maurice et la Guadeloupe.

Dans ces régions, les plats de la cuisine créole sont très appréciés de la population. Certains ménages ne consomment que créole. Toutefois, la cuisine évolue et se diversifie au niveau du goût, en fonction du pays touché. De ce fait, les plats créoles des Antilles sont différents de ceux des Seychelles ou de l’île Maurice. Si vous êtes attirés par la cuisine créole, ce restaurant caribéen vous satisfera nous en sommes convaincus.

Les influences de la cuisine créole

La cuisine créole est connue pour ses goûts et ses arômes dignes des meilleurs plats. Délicieuse et appétissante, elle apporte au corps humain tous les nutriments dont celui-ci a besoin pour fonctionner. Plusieurs continents ont d’ailleurs influencé la cuisine créole.

La contribution de la cuisine africaine

On distingue dans l’art culinaire créole, la présence des tubercules comme le manioc, l’igname ou encore la patate douce. Les plats mijotés sont le reflet du passage de la cuisine africaine. Dans certaines régions créoles, les cuisiniers préparent la soupe à Kongo ou le bébélé. Les Antillais qui possèdent une portion de terre cultivent pour la plupart du maïs ou des patates douces.

La contribution de la cuisine européenne

Certains plats créoles portent une légère empreinte du continent européen. Dans la cuisine créole, vous pouvez retrouver par exemple le boudin, originaire d’Europe. Les cuisiniers utilisent aussi parfois le poisson salé, les gâteaux et les dombrés.

Les Européens ont principalement introduit chez les créoles la canne à sucre. Depuis son introduction dans la cuisine créole, elle est très exploitée dans les Antilles et sur l’île de la Réunion. Elle permet la fabrication du rhum et du sucre.

La contribution de la gastronomie asiatique

L’apport de l’Asie a permis de compter parmi les plats de la cuisine créole, l’emploi des épices comme le poivre noir ou le curcuma. Les modes de préparation asiatiques ont beaucoup influé sur la tradition culinaire créole.

Le colombo par exemple est un plat typique des Antilles françaises. La recette vient d’Asie et le plat est préparé suivant un mode de préparation originaire des contrées asiatiques. De même, il n’est pas rare de retrouver un mélange d’épices traditionnelles dans le Masala et le Massalé de l’île Maurice et de la Réunion.

La contribution de la cuisine amérindienne

Dans la gastronomie amérindienne, la technique du boucanage ou du rôtissage monopolise la grande majorité des plats. D’ailleurs, les Antillais utilisent la même méthode pour peaufiner bon nombre de leurs recettes. Les habitants de la réunion ainsi que de Guyane savourent les plats cuits grâce à ces processus. Chacun d’eux porte alors un arôme spécial et conserve une saveur unique.

La cuisine créole d’aujourd’hui porte une empreinte de presque tous les continents du globe. Que ce soit les fricassées de lambi Calalou, le rôtissage ou encore le trempage, la cuisine créole dispose de nombreuses recettes. Elles sont toutes plus appétissantes les unes que des autres.