Avec l’évolution remarquable des modes de consommation, la vente à emporter connaît de nos jours un franc succès, notamment depuis le début de la pandémie du COVID-19. À la maison ou au poste de travail, il est ainsi possible de consommer sainement un plat savoureux sans avoir à cuisiner durant ses pauses déjeuner.

Souhaitez-vous mettre en place un restaurant qui propose le service de vente à emporter ? Désirez-vous intégrer la vente à emporter dans votre ancien restaurant pour diversifier votre activité ? Voici quelques pistes à suivre pour vous lancer en toute sérénité en suivant les normes en vigueur.

Vente à emporter : faire appel à un grossiste en emballages alimentaires

En pleine expansion, la vente à emporter est un mode de consommation consistant à proposer aux clients des repas dans des conditionnements jetables pour être emporté. Si le produit se consomme à domicile, son achat et son règlement peuvent se faire sur place ou en ligne.

À l’heure où la pandémie de coronavirus sévit, l’activité de restaurateur devient de plus en plus complexe avec les mesures sanitaires. Heureusement, les services de livraison des restaurants restent autorisés en tout temps.

Par ailleurs, la vente à emporter requiert l’utilisation d’emballages alimentaires spécifiques représentant sans doute un investissement supplémentaire, quoique modéré. Si elle engendre moins de charges de personnel (plonge, service…), les coûts relatifs aux emballages grimpent tout de même.

De même, d’un point de vue sanitaire, les produits doivent être véhiculés dans le respect des règles en vigueur. Qu’il s’agisse des sacs krafts, films alimentaires, accessoires de boisson ou tout autre emballage alimentaire, il serait judicieux d’opter pour un conditionnement ayant peu d’impact écologique sur la planète. En cela, faire appel à un grossiste en emballages alimentaires spécifiques peut être une idée judicieuse, outre les économies réalisées. Privilégiez ainsi des emballages biodégradables, hermétiques et micro-ondables, que vous pouvez retrouver sur papafrance.fr par exemple, pour une démarche plus respectueuse de l’environnement.

vente à emporter

Quels sont les différents types de vente à emporter ?

Le principe de la vente à emporter implique divers modes de commandes : commande sur place, par téléphone et en ligne.

La commande se fait sur place (le ask & collect)

Avec le ask & collect, le client se rend dans le restaurant, consulte la carte proposée et sélectionne ses produits. Une fois la commande passée et le paiement effectué, il ne lui reste plus qu’à patienter le temps de la préparation de son menu. Emballés efficacement, les produits sont alors livrés selon les attentes du client pour être consommés à domicile.

La commande s’effectue par téléphone (le call & collect)

La commande des produits est effectuée via téléphone auprès de l’établissement aux heures indiquées à cet effet. Il faudra convenir avec le client d’un horaire précis pour le retrait de son menu. Le règlement quant à lui se fait soit à distance ou sur place, et les plats peuvent ensuite être transportés pour une consommation à domicile.

La commande se lance en ligne (le click & collect)

À la faveur d’une application ou d’une fonctionnalité de votre site Internet, le client pourra consulter votre carte à l’aide d’un smartphone, un PC ou une tablette. Il choisit les différents produits qu’il désire consommer, les intègre à son menu ou son panier avant de valider l’opération. Avec le click & Collect l’acheteur n’est tenu à aucune obligation de règlement en ligne. À l’heure convenue pour le retrait du menu, celui-ci se rend dans votre restaurant et récupère sa commande pour le déguster chez lui.

Comment mettre en place la vente à emporter dans un établissement ?

Pour instaurer une activité de vente à emporter prolifique, vous devrez entreprendre certaines actions précises : proposer un menu intéressant, choisir le meilleur packaging, améliorer votre stratégie SEO…

Offrir un menu spécial de vente à emporter interactif

Avant d’intégrer une activité de vente à emporter à vos prestations, commencez par revoir votre carte. L’objectif ne réside pas dans la densité du menu, mais plutôt dans le mode de sélection des différents plats. Veillez à sélectionner scrupuleusement vos mets en fonction de votre organisation et de la demande, tout en réduisant votre offre. En apportant de la fluidité à votre carte, vos clients pourront la consulter facilement sur Internet et la publier sur les réseaux sociaux.

service de restauration à emporter

Choisir le meilleur packaging pour un service optimal

Mettre en place une activité de vente à emporter implique également le choix des emballages à offrir à la clientèle. Puisque le contact physique s’avère quasi inexistant, l’idéal serait de miser sur le conditionnement afin d’établir un lien avec le public. Pour ce faire, rien de tel que d’opter pour les packagings personnalisés. Il s’agit d’une excellente approche pour apposer votre marque, votre logo ou un message sur vos emballages et marquer les esprits de vos consommateurs.

Lors du choix de vos emballages, la qualité doit être de mise. En effet, il serait bien évidemment décevant que vos recettes si délicieuses se refroidissent complètement durant le transport. Dans cette optique, nous vous conseillons de privilégier des contenants solides et ingraissables à même de résister au trajet sans bruler les doigts ou graisser. Proposez des emballages pratiques permettant de réchauffer facilement un plat au micro-ondes.

Travailler le référencement en misant sur les mots clés « vente à emporter »

Si la présence sur Internet était conseillée, elle devient désormais une nécessité avec la crise sanitaire. Vous devez donc mettre en place une stratégie de référencement naturel optimale pour accroître votre visibilité dans les moteurs de recherche. De fait, sélectionnez et identifiez les mots clés pertinents comme « à emporter », « livraison » ou encore « vente à emporter restaurant » qui peuvent servir à optimiser votre menu.

Pratique pour toucher facilement son public cible, les réseaux sociaux constituent aujourd’hui un moyen de communication incontournable. Soyez souvent présent sur votre compte et détaillez-y minutieusement vos nouvelles offres.

La vente à emporter et la règlementation

En matière de restauration, la vente à emporter n’est pas soumise à une législation particulière. Deux cas de figure peuvent se présentent : intégrer la vente à emporter à un restaurant existant, ouvrir un restaurant spécialisé dans la vente à emporter.

En principe, pour la première option, aucune formalité ne s’impose à l’entrepreneur. Toutefois, l’objet social doit être modifié si vos statuts ne notifient pas la vente à emporter. Pour ce qui est d’un nouveau restaurant de vente à emporter, les formalités restent identiques à celles relatives à l’ouverture d’un restaurant classique, notamment en matière d’hygiène. De plus, pour la vente de l’alcool, vous n’aurez pas besoin d’une licence vente à emporter spéciale. En revanche, une formation spécifique se révèle indispensable et sera sanctionnée par un permis d’exploitation.

En outre, pour se lancer dans une activité de vente à emporter, il est possible d’auto-entreprendre. Avec une telle option, vous assurez l’ensemble des formalités et charges relatives au service depuis le début jusqu’à la satisfaction du client. Une autre option consiste à signer également des partenariats avec des fournisseurs intervenant dans la vente à emporter si les moyens de démarrage de l’activité font défaut. À ce titre, nul besoin d’avoir un local pour répondre pleinement aux besoins de la clientèle.