Show Navigation

FOODISTA CHALLENGE 17 – Man’ouché au zaatar ou galette libanaise au thym

Le 24 mars 2016

Chouette chouette chouette, aujourd’hui, c’est le Foodista Challenge #17 ! Et cette dix-septième édition, c’est moi qui ai l’honneur de l’organiser. Merci encore à Gabrielle du blog Petite Cuillère et Charentaises de m’avoir passé le flambeau, et à Stéphanie du blog Cuisine-moi un mouton d’avoir inventé ce challenge amical. Pour rappel, il s’agit tout simplement de se retrouver entre blogueurs et non blogueurs passionnés de cuisine une fois par mois, autour d’un thème défini à l’avance par l’organisateur de l’édition. Il n’y a aucun enjeu, aucune compétition, aucune critique négative à émettre car le but de ce défi est uniquement de passer un bon moment ensemble en partageant un bout de son univers.

Pour cette édition, j’avais choisi le thème Cuisine Libanaise. Les deux règles imposées étaient : un pays « le Liban » et un élément de décor « du végétal ». J’ai été ravie de l’accueil qui a été réservé à ce thème, et je suis sûre que le résultat composé de tout plein de recettes libanaises sera superbe ! Par ailleurs, nous savons que le Liban est situé dans une région du monde en proie à de troubles graves, qui font des apparitions désastreuses chez nous ces dernières années. J’écris cet article le cœur serré en écoutant journalistes et experts relater les dernières nouvelles sur les attentats de Bruxelles. Le 13 novembre je n’étais pas loin des terrasses funestes et le 22 mars, ma grande sœur n’était pas loin du métro. Ces événements horribles ont au moins le mérite de nous rappeler qu’il faut profiter de la vie le plus possible, car aujourd’hui plus que jamais, on ne sait ce que l’avenir nous réserve. Pour ma part, je m’efforce de faire chaque jour la part des choses entre ce qui est important et ce qui ne l’est pas, ce qui mérite que je m’inquiète, et ce dont je peux me décharger. Objectifs : réduire le stress, relativiser les choses, abaisser les barrières dans ma tête qui m’empêchent de vivre aussi sereinement que je le voudrais, me fixer un but et tout faire pour ne pas baisser les bras. Et surtout, arrêter de me plaindre. Pour le moment ce n’est pas trop ça… mais je persévère ! Et vous, est-ce que vous ressentez la même chose ?

 

Manouche zaatar-1 (Copier)

 

Avec tous ces événements, je suis d’autant plus contente que l’on mette à l’honneur cette semaine la cuisine libanaise, l’une des cuisines moyen-orientales les plus connues. L’art culinaire est beau car il est innocent et est ainsi à même de rassembler, et c’est bien une des choses dont nous avons le plus besoin en ce moment. Et quant à la moisissure, la pourriture qui vient gâter nos repas, on finit toujours par en venir à bout.

Mardi j’avais publié une première recette libanaise, celle du labneh maison. Il s’agit d’un fromage mi-solide mi-liquide, sorte de yaourt égoutté légèrement parfumé à la menthe, avec un peu de piment et d’huile d’olive. C’est un grand classique de la cuisine libanaise, que l’on tartine un peu partout. On peut par exemple en tartiner sur des manakish, ce qui est notre sujet du jour. Manakish est le pluriel pour man’ouche et désigne une galette à base de pâte à pain abaissée recouverte d’épices, de fromage ou de viande avant d’être cuite au four. C’est une galette qui se mange surtout au petit-déjeuner, avec un peu de labneh et une tasse de thé ou de café. Oui oui, au petit-déjeuner ! Au Liban comme dans beaucoup de pays du monde, le petit-déjeuner est bien plus souvent salé que sucré. Un autre plat traditionnel de ce moment de la journée est une salade de fèves à l’ail et au citron. Étonnant non ?

 

Manouche zaatar-5 (Copier)

 

La man’ouche que je vous propose ici est la plus classique du genre : elle est simplement badigeonnée d’un mélange de zaatar et d’huile d’olive. Mais arrêtons-nous un peu sur le zaatar : zaatar signifie « thym » en arabe, mais c’est également le terme générique employé pour désigner la famille des lamiacées (thym, origan, sarriette, marjolaine…). Mais plus largement, c’est le nom qu’on donne aux mélanges d’herbes et d’épices comportant une majorité de thym. C’est un peu comme le curry : chacun a sa recette de zaatar, son mélange favori. Généralement il comprend du thym, de l’origan, du sumac, des graines de sésame et du sel. Enfin pas de panique, on peut en acheter tout prêt dans les épiceries spécialisées ou sur internet. Une petite pincée de ce mélange et on est transporté sur les bords de la Méditerranée ! Alors badigeonné avec de l’huile d’olive sur une galette chaude recouverte de labneh, c’est le dépaysement garanti.

 

Logo foodista

 

Mais avant de passer à la recette, voici la liste des participantes :

And so we cookCuisine-moi un mouton – Des recettes à GogoEmilie SweetnessEnvie d’une recette végétarienneCookin’ movieLa cuisine de LilliePourquoi je grossisMadame ChouquetteLilie et ses recettesKeskonmangemaman ?Chachou à la crèmeCooking & coCelinblogMiss Pat’Mélina & ChocolatCooking and Bon appétitLe blog de CataPetite cuillère et charentaiseBy acb 4 youLa femme à tête de chouPresque bonne à marierThe flying flourLa gloutonnerie de ChammyMy cook diaryLes CookinesLaety CuisineI am hungryJ’ai toujours aimé le jaune moutardeEncore un gâteau ! – Mes inspirations culinairesAmour de cuisineAngel’s recetteLes délices de LoulouUne cuisine pour VoozenooL’estomac blondCuisine 2 sœursDévorez-moiOh la gourmande – A Fleur d’OrangerMel en cuisineDouceurs maisonRock the BretzelNietzsche, paillettes et sac à mainComme une envie deSweety CookCook’n blog

 

Manouche zaatar-4 (Copier)

 


 

Recette

 

Ingrédients – pour 5 manakish

 

Pâte à man’ouche

15 g de levure fraîche ou 1 sachet de levure déshydratée

1/2 cc de sucre

250 g de farine de blé blanche

1/2 cc de sel

20 mL d’huile d’olive

1/2 verre d’eau

 

Garniture

3 cs de zaatar

60 mL d’huile d’olive

 

Si vous utilisez de la levure fraîche (comme moi), émiettez-la dans un petit bol. Ajoutez le sucre puis environ trois cuillères à soupe d’eau. Mélangez puis couvrez d’un film plastique. Placez dans un endroit relativement chaud pendant environ dix minutes (par exemple, faites chauffer votre micro-ondes à vide 30 secondes puis placez votre bol et refermez la porte).

Versez ensuite la farine et le sel dans un saladier et creusez un trou. Versez la levure (le mélange précédent ou la levure déshydratée), le sucre si vous utilisez de la levure déshydratée, puis l’huile d’olive.

Mélangez la pâte en partant du centre vers l’extérieur en intégrant peu à peu la farine. Ajoutez au fur et à mesure environ 1/2 verre d’eau (la quantité dépend de l’hygrométrie de la pièce et du type de farine) jusqu’à ce que la pâte forme une boule homogène.

Pétrissez la pâte pendant environ cinq minutes. Elle doit être souple et lisse.

Placez-la dans un saladier préalablement huilé, puis couvrez le saladier soit avec un torchon, soit avec du film plastique.

Laissez gonfler pendant 45 minutes dans un endroit chaud (par exemple au micro-ondes comme expliqué précédemment ou au four avec la lumière allumée ou à 35°C).

Préchauffez le four à 230°C.

Mélangez le zaatar à l’huile d’olive.

Dégazez la pâte (appuyez dessus pour faire sortir le gaz) puis coupez-la en cinq parts égales.

Prenez une boule de pâte et abaissez-la en cercle jusqu’à ce qu’elle fasse environ 1/2 cm d’épaisseur.

Placez-la sur une plaque recouverte de papier cuisson et appuyez-bien avec vos doigts sur toute la surface pour empêcher la pâte de trop lever à la cuisson, puis badigeonnez généreusement de mélange de zaatar et d’huile d’olive.

Faites de même avec le reste de la pâte.

Enfournez pour 4 à 7 minutes. Elles sont prêtes lorsque les bords sont dorés.

Badigeonnez de labneh maison, de yaourt, de crème ou de n’importe quel autre tartinable qui vous fait envie, et régalez-vous !

Tweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on FacebookShare on Google+Pin on Pinterest
 
  1. La Cuisine de Lillie

    J’adore cette spécialité! Raison de plus pour que j’en prépare aussi de mon côté! Mais j’ai beaucoup de mal à dégoter du zaatar par ici..
    En tout cas merci pour ce choix de thème Elise, la cuisine libanaise est une cuisine que j’adore, il y avait vraiment moyen de varier à l’infini.
    Encore une fois, ta réalisation est belle,romantique, épurée…. j’aime, j’aime!!!!!!
    Gros bisous, passe une belle journée! 🙂

    • Tout ce qu’on aime ici… Avec ton magnifique labneh et le zaarthar je suis conquise. Encore bravo pour cette édition de la foodista ! Et super le thème qui a su inspiré beaucoup de monde !!
      Ta man’ouche est juste parfaite <3
      Gros bisous Elise bon courage pour la marraine 🙂

  2. Madame Chouquette

    Merci de tes mots très juste. Oui il y a cette envie de relativiser, d’apprécier encore plus les petits bonheurs de la vie. De prendre le temps tant qu’on l’a. On repense un peu sa manière de vivre.

    En ce qui concerne la cuisine libanaise, je ne la connaissais que très peu, mais ce thème m’a permis de découvrir tout un éventail de recettes que je n’imaginais même pas !

    Ces manakish sont très tentants, même pour le petit déj que j’aime parfois prendre salé.

  3. Chachou à la crème

    Hummmm ça a l’air bon !

    J’ai également mis ma recette en ligne : http://chachoualacreme.blogspot.fr/2016/03/namouras-libanais-la-fleur-doranger.html

  4. Mmmhhh je crois que je vais m’empresser de trouver du zaatar.
    J’adore les petits dej sales et ta recette est tellement appetissante !!!
    Je vois que les attentats ont eu le même effet sur toi que sur moi. Merci pour tes mots si juste. Profitons de la vie à fond !!! Elle est si belle malgré ceux qui la salissent.
    A bientot et merci pour ce superbe theme qui m’a fait decouvrir encore plus le Liban

  5. amour de cuisine

    Une recette qui me plait beaucoup, yum yum.

  6. Emilie Sweetness

    Hummmm j’adore! ça donne bien envie! et merci pour ce thème, je découvre pleins de bonnes choses

  7. Mélina & Chocolat

    Je ne connais pas du tout ! On voit que tu es vraiment passionnée par cette cuisine.. Ça doit être une explosion en bouche !

  8. Une belle découverte cette recette. Merci pour ce joli thème qui m’a fait voyager et découvrir de belles spécialités à tester prochainement.

  9. Superbe !

  10. très sympa !!!

  11. Petite cuillère et Charentaises

    Il doit y avoir une connexion mentale et culinaire entre les marraines 😀 forcément j’adore ton idée Elise 🙂

    Grosses bises

    Gabrielle

  12. Alors là, merci pour ce thème. J’ai fait le tour des recettes proposées. C’est top de voir toutes ces recettes qui nous rappellent notre enfance. Merci !

  13. Elsa (Envie d'une recette végétarienne ?)

    Quelle jolie découverte ! 🙂
    J’ai tout ce qu’il faut pour me lancer ! Merci Marraine ! ^^
    Elsa.

  14. T’imagine bien que je testerais j’adore la boulange et tes photos donnent envie. Merci pour ce theme qui nous permi de voyage ds un pays que j’affectionne.

  15. C’est une superbe idée et merci pour l’instant culture générale 😉
    Je ne connaissais pas la cuisine libanaise, maintenant j’ai envie de tout tester ^^

    bises

  16. Holala en te lisant je me rends compte que j’étais bien à côté de la plaque puisque je pensais qu’il fallait inclure le végétal au plat x)
    Très bel article, et intéressant. Sans parler des photos qui ont fait gargouiller mon ventre ! Merci pour ce thème.

  17. Wahou ça me donne trop envie 🙂 Super participation!

  18. Magnifique ! La recette , la photo , tout est là pour nous faire voyager…

  19. un délice avec du yaourt hummm

  20. Super ces galettes, merci pour ces jolies découvertes libanaises 🙂

  21. Pourquoi je grossis...

    Très belle idée que ces appétissantes galettes ! Le zaatar, je finis par prier pour le trouver ici un jour !
    Bonne soirée Elise et merci pour ce thème riche en découvertes !

  22. Et bien je ne connais pas du tout ces galettes, je ne demande qu’à y goûter! j’ai du zahatar chez moi, y a plus qu’à! Merci Elise pour ce beau thème qui nous régale tout en voyageant.
    Bises
    Annie

  23. Angel's recettes

    Elise,
    Tes galettes libanaises me font trop envie!!! Très chouette recette et surtout très beau thème!
    Merci pour ce voyage au moyen orient nous en avons pris plein les yeux ce soir <3
    Belle soirée
    Angélique

  24. Lilietsesrecettes

    Ta recette de galette libanaise me donne envie d’en réaliser! Merci marraine Elise!
    Bisous!

  25. Marie - Cooking and Bon Appetit

    Yum Eliiise, je sens le Zaatar d’ici : j’adore ton idée de galettes au thym. C’est définitivement une recette que je testerai rapidement 🙂 Merci pour cette belle édition : bon week-end, bises !!

  26. Hélène Keskonmangemaman

    voila ce qu’il me faudrait pour aller avec mon thé de ma pause de 10 h , j’ai faim ^^ , elles sont belles ces galettes, je vais bien vite devoir m’en faire pour me passer mon envie ^^ . Merci pour ce joli thème très inspirant

  27. Magnifique participation! Je ne m’attendait pas a voir du zaatar dans les recettes =). Au petit déj, chose étonnante, quand j’y suis allée c’était une grosse galette de pain frais chopée chez la vielle d’a coté, oeufs à la poêle tous cassés, labneh et même chenklich (fromage aux épices assez costaud). Donc je confirme le petit déjeuné est bien salé. =)

  28. Un belle découverte et un beau voyage culinaire autour de ce joli thème
    Merci beaucoup pour ta belle recette
    Bises et bonne soirée

  29. Alexandra Presquebonneàmarier

    Bravo Élise pour tes si belles paroles. L’art culinaire rassemble, il est plein d’amour et de bienveillance, il ne connaît aucune frontière, il s’enrichit de chaque métissage, tu l’expliques si bien <3 Je connaissais uniquement ces petites galettes à la viande, mais ta version végé épicée me tente vraiment !

  30. Haaaaan je suis trop trop fan ma grand-mère en faisait tout le temps, ça me rappelle mon enfance ♥

  31. Etant Libanaise j’ai beaucoup aimè votre choix. Et j’ai Un blog de cuisine Libanaise. Puis je participer. Merci pour votre response.

  32. lafemmeatetedechou

    Sacré petit déjeuner ! Je testerais volontiers avec un peu de labneh ^^

  33. Céline (Comme une envie de)

    Une recette à tester de toute urgence 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.